1er mai révolutionnaire 2018 : L’offensive est entamée! Joignez-y vos forces!

(Le 2 mai 2018) Hier soir, environ 200 manifestantEs ont répondu à l’appel du PCR et ont déferlé dans les rues du centre-ville de Montréal à l’occasion de la Journée internationale des travailleurs et des travailleuses. Un peu avant le départ de la manifestation, un impressionnant dispositif policier – plus imposant qu’à l’ordinaire – s’est mis en place autour du Square Phillips. Les forces de l’ordre nous attendaient de pied ferme et comptaient bien nous barrer le chemin, ce qui ne nous a pas empêchéEs de prendre la rue. Les manifestantEs ont descendu la côte du Beaver Hall jusqu’à l’avenue Viger, pour ensuite remonter le boulevard Robert-Bourrassa. Au coin du boulevard René-Lévesque, un groupe provenant de la manifestation de la Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC) s’est greffé au cortège révolutionnaire. Nous avons alors poursuivi notre marche vers l’Est pour ensuite emprunter la rue Peel vers le Nord en cherchant à regagner le coeur du Golden Square Mile. La police, n’entendant pas nous laisser pénétrer dans ce secteur, s’est lourdement déployée à l’angle des rues du Square Dorchester et Metcalfe. RésoluEs, nous avons chargé l’épais cordon de policiers qui nous bloquait la route. Une confrontation musclée entre les manifestantEs et les forces de l’ordre s’en est suivie. De multiples projectiles ont été lancés sur les ennemis du peuple qui ont riposté par des tirs de balles de caoutchouc et de gaz lacrymogène. Un affrontement au corps à corps a eu lieu et de durs coups de drapeaux et de matraques ont été donné de part et d’autre. Des grenades fumigènes et des nuages de fumée d’extincteurs ont été dirigés vers le camp adverse pour couvrir la fuite. Trois camarades ont été immobliséEs au sol. L’un d’entre eux a finalement été relâché sur place tandis que les deux autres ont été mis en état d’arrestation. Au moins l’un d’entre eux fait face à des accusations criminelles. Quelques blessures mineures sont à déclarer dans notre camp. Du côté des forces policières, il semblerait que nous ayons envoyé au moins un des leurs à l’hôpital.

En somme, plus d’une centaines de drapeaux rouges ont flotté dans les rues du Nouveau Mile Doré – ce repère de bourgeois désormais perturbé à chaque année par la Manifestation du 1er mai révolutionnaire. Nous avons envahi l’un des centres financiers et commerciaux les plus importants au pays et nous n’avons pas laissé passivement la police nous imposer son agenda. Nous pouvons crier victoire!

Nous sommes venuEs rompre l’apparence de tranquillité du monde capitaliste pour révéler la violence de l’exploitation qui pèse sur les prolétaires du monde entier jour après jour. Hier, nous avons démasqué l’ennemi et nous avons frappé dans son ventre. La bourgeoisie ne tolère pas que son manège soit ainsi exposé et c’est pourquoi la répression qu’elle nous adresse est toujours plus forte d’années en années. Plus encore, elle constate que les forces qui contestent sa domination s’organisent de plus en plus et prennent de l’ampleur. La manifestation du 1er mai révolutionnaire dans le Golden Square Mile progresse et devient plus menaçante. Cette année, la bourgeoisie a déployé un arsenal répressif plus imposant que jamais pour étouffer l’élan de combativité qui enflamme cette manifestation annuelle. Le 1er mai 2019 exigera de nous l’intensification des coups que nous porterons et l’accroissement des forces que nous rassemblerons afin de poursuivre la progression entamée et de conserver l’initiative de notre côté.

Les masses sont de plus en plus nombreuses à être animées par la volonté de se battre pour en finir avec ce monde injuste. Elles ont une conscience aiguë de l’indécence du capitalisme et c’est un devoir pour touTEs les révolutionnaires dignes de ce nom d’embrasser leur courage et leur héroïsme : soyons à l’avant-garde du mouvement qui cherche à renverser le capitalisme en passant concrètement à l’attaque! Il faut développer une pratique qui soit en correspondance avec les idées révolutionnaires, sans quoi nous versons dans la caricature et nous décevons les attentes de ceux et celles qui aspirent à leur pleine libération.

Partout au pays, propageons le point de vue révolutionnaire au sein la classe ouvrière et engageons-nous dans l’action en vue du 1er mai 2019!

L’offensive est entamée! Joignez-y vos forces!

Forgeons notre parti pour vaincre notre ennemi!

Vive le 1er mai, jour de touTEs les exploitéEs!